Déontologie

Les règles déontologiques du secteur

La déontologie du secteur de l’aide à domicile précise que le « domicile est le lieu privé de la personne aidée qui abrite son existence familiale et intime ». Notre métier fait coexister l’espace privé de la personne et l’espace professionnel de l’intervenant au domicile. Intervenir au domicile n’est donc pas un acte anodin et demande respect, discrétion, réserve, délicatesse et l’établissement d’une relation de confiance afin d’éviter que l’intervention soit vécue comme une intrusion.

La déontologie affirme aussi que le bénéficiaire de l’aide est une personne quelle que soit sa situation, son état de santé physique ou psychique, son niveau d’intégration sociale.

Une attitude générale de respect impliquant discrétion et réserve pour chaque salarié d A.A.A et à tout moment de la prestation de service

Cette attitude se décline par :

  • Le respect de la personne et de ses droits fondamentaux,
  • Le respect de ses biens,
  • Le respect de son espace de vie privée et de son intimité,
  • Le respect de sa culture, de ses opinions et de ses choix de vie,
  • La discrétion de l’ensemble des professionnels d’A.A : les intervenants au domicile et le personnel administratif.
  • Une intervention individualisée et de qualité qui engage A.A.A à
  • Veiller à un accueil adapté, une analyse de la demande et une évaluation des besoins exprimés.
  • Proposer une offre de service adaptée et une préparation de l’intervention par la mise en place d’une visite à domicile assurée par la Responsable coordinatrice,
  • Apporter une réponse réactive et adaptée aux besoins de la famille ou de la personne aidée en fonction de l’évolution de son état physique et/ou psychique,
  • Assurer une présence attentive et régulière auprès de la famille ou de la personne aidée afin de favoriser un accompagnement de qualité,
  • Favoriser la participation active de la famille ou de la personne aidée dans la conception et la mise en œuvre du projet d’intervention,
  • Favoriser la participation active de la famille ou de la personne aidée dans son retour à l’autonomie en s’attachant à prendre en compte l’expression des besoins, des attentes et des projets de chacun,
  • S’assurer de l’engagement de chacun, dans une relation de réciprocité par la connaissance des règles et des modalités d’organisation du service et des interventions et en établissant un projet et des objectifs communs,
  • S’assurer de la bonne communication à la famille ou à la personne aidée en présentant le champ de l’action et des fonctions de tout professionnel d’A.A.
  • Permettre une approche et une aide coordonnée avec la Responsable coordinatrice et l’ensemble des partenaires sociaux
  • Veiller au suivi du projet d’intervention et s’assurer d’une attitude professionnelle pour chaque salarié dans le respect de ses fonctions,
  • Assurer la mesure et l’amélioration de la qualité de service : évaluation de la satisfaction, gestion de la réclamation des familles ou des personnes aidées et mise en place de mesures correctives et préventives.

Formes de participation des usagers au sein de la structure

C’est par une participation de tous que nous arriverons à mener à bien notre mission d’aide dans le respect et la dignité des personnes aidées.

C’est pourquoi A.A.A vous propose de répondre régulièrement à des enquêtes de satisfaction où vous pourrez vous exprimer librement. Vos avis à propos des services mis en place et des conditions de leur mis en œuvre nous permet d’avancer. En dehors de ces enquêtes, n’hésitez pas à nous faire connaître les améliorations que vous pourriez souhaiter.

Droits et libertés de la personne aidée

Les données concernant la personne aidée font l’objet d’un traitement informatisé dans les conditions fixées par la loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. La personne aidée a le droit de s’opposer pour des raisons légitimes, au recueil et au traitement de données nominatives la concernant (article 26 de cette même loi).

Les données médicales sont protégées par le secret médical, les données autres sont protégées par le secret professionnel auquel sont tenu tous les fonctionnaires ainsi que l’ensemble des personnels sociaux ou soignants.

A.A.A s’engage à ne jamais proposer une offre de services abusive.

Tout litige fera l’objet d’une négociation amiable. A défaut le contentieux sera soumis à la juridiction compétente.

En cas de conflit, La personne prise en charge par un établissement ou un service social ou médico-social ou son représentant légal peut faire appel, en vue de l’aider à faire valoir ses droits, à une personne qualifiée.

L’usager peut également contacter la DDCCRF ou une association de consommateurs.

DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES